11. mars, 2017

Prise de conscience de mon corps :-)

Bonjour à tous,

Oui,un jour, j'ai découvert que j'avais un corps et... qu'il m'était très utile. Jusque-là, je me nourrissais surtout de ce que j'aimais, j'ai la chance que mon mari soit cuisinier. Il me nourrit très bien et je suis très gourmande donc tout était ok.

Puis j'ai commencé à me sentir moins bien dans mon corps. Peut-être légèrement plus enrobée, une gêne au niveau du ventre mais c'est surtout une prise de conscience qui m'a surprise.

Je me suis aperçue que je nourrissais beaucoup mieux ma voiture que moi-mêmeSauvage Il ne me serait jamais venue à l 'idée de la gorger de gasoil alors qu'elle aime l'essence.

Alors que moi, je ne trouve rien à redire si je remplis mon corps de chocolat, de cacahuètes, d'apéro, de vin et de pizzas (bio tout de mêmeCool ) Si je ne me sens pas très légère après avoir absorbé tout ça, pas très bien dans mon corps, pfff je me dis que demain ça ira mieux.

Mais voilà, un matin, en me réveillant j'ai réalisé tout ça et je me suis demandé si c'était bien normal de mieux nourrir sa voiture à laquelle je n'attache aucune importance, j'ai juste besoin de 4 roues pour me véhiculer plutôt que de m'occuper sainement de mon corps. Ouh là là, grande question...parce que ma voiture, elle ne dit rien alors que moi, mon mental me dit que c'est très bon toutes ces cochoneries et que j'en ai besoin mouâ.

Après cette prise de conscience, petit à petit, sans m'en rendre compte, je me suis nourri essentiellement de légumes et céréales. Mais attention, mon cuistot est toujours cuistot et je vis sur terre où plein de délicieuses gourmandises tentent mon palais alors je ne me prive pas.

La différence est que j'écoute mon corps, je mange tout ce que j'ai envie de manger dans la mesure ou il l'accepte. J'ai diminuer mes quantités. Je dois parfois faire des monos diètes pour le satisfaire.

J'ai aussi réalisé l'impact de mes achats, si je ne supporte pas de voir des animaux de boucherie maltraités, il me faut agir. Ou continuer à en manger mais choisir le boucher qui sait d'où viennent ses bêtes ou devenir végétarienne. C'est d'ailleurs la même chose pour la pêche.

J'essaie d'aligner mes pensées, mes paroles et mes actes. Ce n'est pas toujours facile mais dans ce domaine, pour moi ça l'était.

Depuis quelques années, mes yeux se sont ouverts sur une multitude de choses que je faisais par habitude.... sans aucune conscience.

C'est cette conscience qui a changé toute ma vie. Gratitude !

Cela vous est-il arrivé dans d'autre domaine ?