Je partage avec vous une magnifique expérience.

Je partage avec vous, une nouvelle prise de conscience.

C’est un thème pas très facile à aborder, à première vue, ça peut sembler sordide mais pas du tout, je vais vous surprendre, c’est même hyper joyeux.

Je ne sais pas pour vous ? Mais pour moi la mort, c’était un cœur qui s’arrête de battre et un corps qui se raidit, la vie qui part…. Jeune adulte, j’ai perdu beaucoup de membres de ma famille, j’ai pleuré leurs pertes et à chaque fois mon cœur se vidait un peu plus. Si seulement j’avais su….

Aujourd’hui, j’ai vu la mort de très près et j’ai ressenti ce départ, non, non, je n’ai pas eu d’accident ou quoi que ce soit, je l’ai ressenti dans un état méditatif. C’est comme si ma conscience me montrait différentes choses et aujourd’hui c’était la mort. Je vous donne tout de suite un exemple pour essayer de vous faire comprendre :

Imaginez que votre appartement, dans lequel vous vous sentez très bien, n’est plus habitable. Vous devez laisser vos souvenirs et votre famille sur place. On vous trouve une maison à votre goût, dans un environnement éloigné de chez vous. Vous l’appréciez malgré tout, en sachant que c’est provisoire. Puis un jour, on vous apprend que votre logement est redevenu habitable et qu’il vous attend. Vous êtes super heureux d’y retourner. Ce lieu vous avait manqué et c’est avec grand bonheur que vous allez retrouver les vôtres, votre joie est immense.

Dans cet état méditatif, j’ai été « aspirée » vers ma mort comme dans un vortex, avec tellement de bonheur et de légèreté, que la pensée que j’ai eue pour les miens qui restaient sur terre n’a pas eu le temps de m’attrister. Je sentais que je retournais chez moi 😊.

J’ai appris également, ce qu’était le lâcher-prise, une confiance totale, absolue ! Se laisser emporter sans aucune résistance, je me suis abandonnée à l’amour incommensurable que je ressentais. C’était grandiose, cela m’a donné également une immense force de vie, une envie de vivre à 200% car j’ai perçu à quel point la vie est belle et intéressante ici-bas. J’ai compris que la vie ne s’arrête pas à la mort et ça, c’est absolument fabuleux et réconfortant.

Je sais bien qu’on ne peut pas totalement adhérer à ce que j’écris, il faut le vivre, le ressentir pour y croire vraiment. Mais vous pouvez garder, dans un petit coin de votre esprit, de votre coeur une ouverture sur ce champ de tous les possibles. N’avez-vous jamais eu l’impression qu’une personne décédée que vous aviez aimée vous réconfortait ? N’avez-vous jamais supplié un défunt de vous aider et… hop, la solution vous est apparue ?

Alors les p’tits loups, vous en pensez quoi de la mort ?

Gros bisous lumineux.

Syl