La gentillesse n’est pas « à la mode »

Pour nous ressourcer, nous adorons aller dans un hôtel normand ou l'accueil est extrêmement chaleureux. Leur prévenance bouscule certains clients, tellement elle est sincère. Nous sommes habitués à être reçu de façon beaucoup plus « commerciale », avec un personnel sympathique, souriant, mais sans ce petit plus qui nous attendrit ici. Les employés aiment les gens, aiment faire plaisir, aiment voir leur clientèle heureuse.

En discutant avec le réceptionniste, j’ai pris conscience que la gentillesse (la vraie) n’est pas toujours appréciée. Elle peut faire peur… oui, oui… pourquoi est-il aussi gentil ? Il va me gruger d’une façon ou d’une autre ! Pourquoi, il me regarde comme ça, celui-là ? Il a la trouille que je pique la petite cuillère… non, non, il veut juste savoir si vous ne manquez de rien.

Décidément, ce lieu m’enrichit toujours beaucoup, j’ai eu un autre déclic…les gens ne se regardent pas dans les yeux ! J’observe mon environnement et je confirme… tous les regards sont fuyants. Cette constatation s’est produite quand une cliente m’a tenu la porte, son regard a croisé le mien, il était franc, sincère, direct. Cela m’a interpellée, je me suis rendu compte que lorsque je croisais le regard de quelqu’un, je souriais puis vite fait, bien fait, je jetais un oeil ailleurs, si je tiens la porte à quelqu’un, je regarde plus souvent ses pieds que ses yeux, mais pourquoi donc ? Parce que je fais trop vite ?De quoi ai-je peur ? Dans un ascenseur, parfois, une espèce de gène s'installe. Je fixe une personne en lui serrant la main ou en lui parlant, mais jamais en croisant un inconnu. Je ne parle pas de tous ceux que je croise en ville ;-), je passerai pour une névrosée, mais lorsqu’une occasion se présente, par exemple, vous ramassez l’écharpe qu’un marcheur a fait tomber, vous laisser passer quelqu’un…

Que cache donc notre regard ? Que révèle -t-il ? C’est vraiment très drôle et instructif de s’observer.

Bye bye les p’tits loups.

À bientôt , droit dans les yeux hi !hi !

Syl