Le moment présent est un cadeau et nous n'en sommes même pas conscients.

Passons-nous à côté de notre vie ?

Le bonheur est de vivre l’instant présent.

Nous avons un passé, un présent et un futur. Le passé est chargé de nos souvenirs bons ou mauvais, de nos expériences, quant au futur on fait des plans sur la comète, on imagine des choses.

Mais le présent, où est-il dans tout ça ?

Que fait-on dans le moment présent ? On pense à notre vécu ou on EVOQUE notre devenir. Mais combien d’entre nous CAMPENT le moment présent ?

Là, tout de suite, à l’instant où j’écris cet article, ai-je, ne serait-ce qu’un seul souci ? Non, je suis avec mon mari, il me sourit, je lui fais un clin d’œil, j’ai un toit, le frigo rempli, mes armoires aussi . J’écris et je partage avec vous mon expérience du moment présent, dans l’espoir de vous aider à le voir autrement et cela me rend heureuse. LE MOMENT PRÉSENT c’est ça !

Le moment présent est un espace très subtil, même si vous avez un souci, vous apprenez une mauvaise nouvelle, c’était il y a un instant, c’est déjà du passé, ce n’est pas MAINTENANT. Ce que j’essaie de dire c’est que dans l’instant présent, il n’y a rien ! ou plutôt si, il y a quelque chose que nous appelons souvent la SOUFFRANCE. Nous vivons notre présent à penser au passé ou au futur, ce qui crée une affliction.

Je comprends pourquoi la méditation est un outil formidable. On focalise sur notre souffle, le fait de se concentrer, nous permet de rester dans le MOMENT PRÉSENT. Ne serait-ce qu’une minute, c’est une minute de SÉRÉNITÉ, de CALME, de DÉTENTE, de BONHEUR.

L'attention est notre meilleure alliée pour nager dans le bonheur, focaliser sur ce qu’on fait et uniquement sur cela. Se laver les dents, prendre sa douche, se nettoyer les mains sans être dans la routine.

C’est un cadeau qui revient chaque jour, un PRÉSENT qui nous autorise à nous déconnecter du monde qui nous entoure, juste quelques minutes de pur bonheur. Grâce à ces instants quotidiens bien utilisés, notre vie se met à rayonner.

Bisous, bisous mes p’tits loups.

À la prochaine…

Syl