Sans peur ni culpabilité, je regarde mes défauts, je les observe sans jugement.

 L'instant présent.

J’y reviens souvent, car je l’oublie souvent !

C’est loin d’être évident de rester dans le moment présent et pourtant, quand j’y arrive, toute ma vie change. C’est absolument incroyable comme ce petit instant, cette seconde où je suis focalisée sur ce que je vis, transforme tout. J’en prends conscience régulièrement, mais rien n’empêche mon esprit de partir à gauche à droite. Je me sens comme une marguerite en pleine tornade, ma tige est reliée à la terre et bien solide, mes pétales s’étirent vers le ciel, mais ce tourbillon me bouscule dans tous les sens et m’interdit de profiter du paysage. Je suis trop remuée pour voir quoi que ce soit. J’aperçois à chaque mouvement un aspect différent de la vie, un instant je suis dans le présent puis rapidement je saute dans un futur hypothétique pour revenir sur mon passé, mes souvenirs. Pendant que mon cerveau navigue ainsi, le moment présent a disparu, ensuite je m’étonne que les saisons s'écoulent aussi vite !

Je conduis tranquillement sans contrainte, sans jugement donc tout va bien, mais mon esprit s'est encore sauvé je ne sais où…je me demande si je vais repérer ces rideaux que je m'efforce de trouver depuis longtemps, et… s’ils n’en ont pas où vais-je aller, je ne suis quand même pas venue jusqu’ici pour repartir les mains vides et puis j’en ai marre de chercher ces foutus rideauxSauvage, je prendrais les premiers pas chers et ça fera l’affaireEn colère … Allez, Sylvie, recentre-toi, contemple les arbres qui bordent l'asphalte, jette un petit coup d’œil sur ces nuages en forme de… ha, oui, on dirait une tête de chien, oh ce petit coin de ciel bleu me réconforteCour, hé,hé, regarde tout de même la route, oh là, là je suis déjà arrivéeHa ha ! Brrr j'ai loupé l'instant présent :-( la sérénité !

500 fois par jour, peut-être plus, je demande à mon mental de se concentrer, je m'attache à faire les choses plus lentement afin de me laisser un temps d’adaptation. Je reste sereine et sans aucune culpabilité, je me félicite d’essayer et j’accepte de ne pas réussir. Plus je le fais et plus j’y arrive et c’est à ce moment-là que je découvre la beauté du MOMENT PRÉSENT.

Chaque fois, j’ai de magnifiques prises de conscience, elles débarquent délicatement, gentiment, elles m’ouvrent les yeux sur un blocage, quelque chose qui m’empêche d’avancer. L'existence se fait douce et fluide. Dans ce contexte, j’ai l’impression que la vie me porte, que tout est simple et délicieux.

Voilà comment la vie devrait se dérouler constamment, la vie est belle et mon mental va finir par le comprendre !

Lorsque nous vivrons TOUS dans ce moment bien précis, le monde ne sera pas parfait bien sûr, mais tellement plus facile à vivre, plus accueillant, plus vibrant, plus juste, plus joyeux.

Il l’est déjà pour moi, pas toujours, mais beaucoup plus souvent qu’avant et les membres de mon entourage qui expérimentent la même chose que moi, m’aident à m’y tenir.

Si je bavarde avec quelqu’un qui demeure dans ses peurs, dans son futur hypothétique, il est difficile pour moi de garder mes bonnes énergies. Une personne qui vit le moment présent autant que possible sera sereine et la discussion devient profitable et constructive. Nous en sortons tous les 2 grandis, c’est très chouette !

Gros bisous mes p’tits loups et magnifique MOMENT PRÉSENT à vous.

Syl