Poser une action et laisser la vie faire...

Pourquoi, sommes-nous conscients de choses qui clochent chez nous et qui nous rendent malheureux, sans être « capable » de les changer ?

1) Pourquoi … quel intérêt de modifier cela ?

2) Qui peut nous aider à passer à l'action ?

3) Quand réussir à faire ce choix et à le mettre en marche ?

4) Quoi faire exactement ?

5) Comment créer cette envie ?

6) Combien sommes-nous dans ce cas ?

7) trouver cette force en soi ?

La seule réponse que j’ai obtenue, c’est de faire un pas après l’autre.

1)   Pourquoi =   Pour se rendre heureux, pour être bien dans ses baskets.

2)  Qui =   Uniquement nous-mêmes.

3)  Quand =    Tout de suite.

4)  Quoi faire =     Se prendre en charge, faire un programme simple en notant les choses les plus importantes à faire.

5)  Comment =     En notant et en regardant chaque jour, les bienfaits que l’on attend de ces changements.

6)   Combien =   Fort nombreux, à coup sûr !

7)   Où trouver =  En cultivant l’estime de soi.

Ensuite, je dirais, chacun sa technique. À une époque, j’avais collé un post-it sur ma carte bleue avec quelques compliments ou la fierté que j’aurai une fois ces changements accomplis.

Pas simple de croire en la vie, d’avoir foi en l’univers, de se laisser guider et en même temps… agir, car si je n’agis pas, rien ne se passe et je le sais !

Agir sans se prendre le chou, agir en mettant tranquillement un pied devant l’autre. Agir sans culpabiliser si je n’y parviens pas, Agir en accueillant ce qui vient, surtout si ce n’est pas ce que j’avais prévu, Aimer mon action bien que le but ne soit pas atteint.

Tiens ça me fait penser au label de l’andouillette ;-=) vous connaissez ?

Les 5 A : L’ AAAAA = Association Amicale des Amateurs de l’Andouillette Authentique.  (j'chui très drôle aujourd'hui)Sauvage

Et bien pour moi c’est les 4 A : l’AAAA = Agir, Accueillir, Accepter et Aimer.

Exemple : je VEUX lâcher prise... tant que je VEUX, c'est mon, mental qui Agit alors j'arrête de vouloir et je détends mon mental : relaxation, méditation, moment présent. Mon but étant de lâcher prise, alors autant de fois  que je peux, je m'imagine faire la planche dans une eau chaude et transparente, je m'abandonne à la douceur de l'océan, au soleil qui chauffe doucement ma peau. Je donne cette nourriture à mon mental pour qu'il s'y installe confortablement, jusqu'à ne plus vouloir en sortir.Cour

Belle route à vous mes p’tits loups.

Bisou, bisou.

Syl